Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
×

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include_once() (ligne 94 dans /var/virtual_www/pnf/mutweb/prod/repository/themes/custom/pnf/template.php).

Amazonie pour tous

L’opération « Amazonie pour tous » s’inscrit dans une démarche progressive exemplaire d’accessibilité pour les communes du Parc amazonien, mais aussi pour toute la Guyane.
Amazonie pour tous à Saül © Guillaume Feuillet / Parc amazonien de Guyane

La problématique du handicap intéresse le parc national depuis plusieurs années du fait de la nécessité de pouvoir accueillir les publics les plus vulnérables et de prouver que la forêt amazonienne est, au même titre que tout autre, une « destination pour tous ».

Le Parc amazonien s’attache ainsi à démonter que les personnes en situation de handicap peuvent pratiquer certains sentiers, sur Saül notamment, et que des outils spécifiques d’accompagnement sont à développer.

Dans le même temps, le parc national réalise la promotion d’une démarche d’intégration du handicap par les populations résidentes elles-mêmes, afin de garantir un accès au-delà de la seule condition physique.

 

La première étape du projet « Amazonie pour tous » a démarré en octobre 2013 à Saül.

Une analyse et un état des lieux précis ont été réalisés dans les domaines des potentialités patrimoniales, humaines, structurelles et des problèmes posés au développement d’une offre touristique adaptée aux personnes en situation de handicap , ainsi que sur la mobilisation et l’engagement des acteurs touristiques.

 

Pour la deuxième étape, en 2014, il s’agissait d’agir pour mobiliser et construire des savoirs.

Deux actions ont été retenues et mises en œuvre par le Parc amazonien en lien avec la commune de Saül :

– la formation des acteurs présents sur deux thématiques distincte et complémentaires (accueil et connaissance des publics en situation de handicap – accessibilité de la construction)

– l’organisation d’un séjour test avec des personnes qualifiées en situation de handicap.

 

En 2015, une phase de numérisation des sentiers, via des formations sur le terrain, a été réalisée.

Ces formations avaient pour objectif d’apprendre à numériser différents itinéraires (sentiers, parcours dans le village…) et de guider des déficients visuels, notamment en milieu amazonien.

 

Octobre 2015, nouveau séjour test à Saül.

Quatre déficients visuels guyanais se sont rendus à Saül accompagnés d’une instructrice en locomotion, de l’animatrice du projet et d’un expert en accessibilité.

 

2016, formations à la langue des signes française (initiation) et à la création de produits touristiques adaptés.

Les acteurs de Saül ont été initiés à l’accueil de publics déficients auditifs et la manière de proposer un produit touristique adapté à chaque type de handicap avec notamment l’application mobile Géotrek et sa base de données interprétative accessible à tous.

 

2017 : déploiement de l'opération à Papaïchton.

Une enquête a été menée auprès de la population afin de déterminer ce que représente le handicap au sein de la culture aluku.

L’objectif est désormais d’approfondir les problématiques du handicap sur la commune, d’alerter les compétences dédiées sur le plan médico-social et d’identifier des solutions d’adaptation pour le parc dans la perspective de poursuivre sa démarche « destination pour tous ».

 

Le Parc amazonien de Guyane tient parallèlement à s’inscrire dans une démarche de labellisation avec les collectivités locales impliquées.