Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
×

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include_once() (ligne 94 dans /var/virtual_www/pnf/mutweb/prod/repository/themes/custom/pnf/template.php).

Productions agricoles & agro-transformations

Permettre aux populations de perpétuer leurs systèmes de productions, support des modes de vie, et accompagner les évolutions en cours : tels sont les enjeux de développement d’activité par l’agriculture. Face à un réseau d’acteurs peu étoffé, des difficultés et des freins importants (difficultés administratives, lacunes techniques, accès au foncier, accès au matériel, accès aux financements, etc), l'organisation de la filière s'organise en priviliégiant l'accès à une professionnalisation des usages et coutumes afin de répondre à la demande sur le plan local, régional voir national.

Le principal objectif visé est donc l’autonomie (d’une personne, d’une famille, d’un village), avec différents moyens d’y parvenir, en fonction des aspirations de chacun, des contextes locaux, des enjeux territoriaux, de certains axes/enjeux nationaux (agroécologie par exemple).

Les communautés businengé accordent traditionnellement une grande place à la transformation des produits issus de l’abattis, pour diverses raisons :

  • les consommer : le couac, issu du manioc amer, n’est par exemple pas comestible sous sa forme brute ;
  • les conserver : c’est le cas des pâtes et des poudres de piment, de maïs ou de cacahuète, dont la production ou la transformation sont saisonnières ;
  • les valoriser : certains produits transformés détiennent une grande valeur culturelle, et sont notamment utilisés lors des fêtes traditionnelles.

Au cours du temps, ces produits ont pris de plus en plus de valeur. Patrimoniale bien sûr, car ce sont de véritables symboles de l’identité culinaire à l’heure où ces communautés revendiquent leur culture. Mais aussi économique, avec une demande croissante de ces produits, que seules quelques personnes continuent à produire aujourd’hui.

L’agrotransformation est donc plus que jamais une véritable voie de valorisation des ressources agricoles de Maripa-Soula.

Evènements

  • Locaux : Fête de la gastronomie (septembre), Semaine du goût et des saveurs (octobre), Marché artisanal du Maroni (juin), Fêtes communales (août), Journée de l’abattis (juin & décembre)
  • Régionaux : Salon du tourisme, Busi Kondé Sama, Salon Régional de l’agriculture…
  • National : Salon de l'agriculture, Foire de Paris