Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
×

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include_once() (ligne 94 dans /var/virtual_www/pnf/mutweb/prod/repository/themes/custom/pnf/template.php).

Programme de coopération et de dialogue entre aires protégées du plateau des Guyanes

Afin de renforcer le dialogue entre les gestionnaires d’aires protégées et de capitaliser et partager les meilleures expériences, un projet a été monté par le Parc amazonien de Guyane, en partenariat avec un certain nombre d’institutions, notamment la commission des aires protégées du Guyana ainsi que les ministères surinamais du développement local ainsi que de la planification spatiale et de la gestion des ressources naturelles et forestières. Le Brésil n’est pas formellement partenaire du projet mais sera invité à participer aux échanges.

D’une durée de 3 ans, (2018-2020), son budget global est de 662 k€, dont 75% au titre du Programme de Coopération Interreg Amazonie (fonds européens). Il a été présenté au comité de sélection mis en place par l’autorité de gestion, la Collectivité Territoriale de Guyane, le 12 décembre 2017 et a obtenu un avis favorable à l’unanimité. Il est également cofinancé par la DEAL, l’Agence Française de Développement et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial. D’autres partenariats techniques avec le WWF, Conservation international, la société zoologique de Francfort et l’ONG Amazon Conservation Team seront mobilisés durant ce projet, ainsi qu’avec les gestionnaires d’espaces protégés de Guyane.

Le projet a pour but de faciliter les échanges techniques entre les aires protégées de la sous-région par l’organisation d’ateliers de travail et la production de synthèses communes, notamment sur les sujets suivants : appui au développement local en site isolé, en particulier par l’écotourisme ; science participative pour la gestion durable des ressources naturelles en milieu amazonien ; stratégies de lutte contre les menaces liées à l’orpaillage illégal ; transmission des patrimoines culturels.

Le recrutement du coordinateur/de la coordinatrice de ce projet (qui sera localisé successivement à Rémire-Montjoly, à Georgetown et à Paramaribo) est prévu au premier semestre 2018.