Parc amazonien de Guyane
-A +A
Share
×

Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 2 dans include_once() (ligne 94 dans /var/virtual_www/pnf/mutweb/prod/repository/themes/custom/pnf/template.php).

Rubiaceae

Coussarea granvillei Delprete & D.M. Boom

Cette espèce est connue de 13 spécimens dans l’Herbier de l’IRD, tous originaires de Guyane, en provenance du bassin de l’Aprouague (Montagne Tortue, rivière Kourouai), des environs de Saül et monts Galbaoet du mont Itoupé.

L’ensemble de ces spécimens sont soit stériles, soit en fructification. Sa description a été effectuée à partir d’un individu en bouton, et la floraison était à ce jour inconnue.

Lors d’une mission sur les monts Galbao, S. Sant (PAG) et Olivier Brunaux (ONF) ont observé et photographié sa floraison le 9 août 2016. Voici donc illustrée pour la toute première fois la floraison de cette espèce.

 

 

Palicourea alloantha (Steyerm.) Delprete & J.H. Kirkbr. (Syn. Psychotria alloantha Steyerm.)

Cette espèce n’a été que peu récoltée : seules trois récoltes sont présentes dans l’Herbier de l’IRD. 

Une population a été observée à proximité de carbet Mitan (S. Sant le 25 novembre 2016) sur le layon de Carbet Maïs.

 

 

Palicourea granvillei (Steyerm.) Delprete & J.H. Kirkbr. (Syn. Psychotria granvillei Steyerm.)

Cette espèce est endémique de Guyane et n’est connue que des environs de Saül (monts la Fumée) et des environs du Pic Coudreau (Cremers et. al., 1994). Elle est inscrite sur la liste des espèces protégées. Une population fleurie a été localisée et photographiée autour du PK4 du sentier des monts la Fumée (S. Sant, 18 février 2016).

Au vu de sa localisation, le long du sentier de randonnée, dans une zone qui concentre des espèces patrimoniales et/ou protégées, une prise en compte est impérative dans l’entretien des sentiers.

L’Atlas de la biodiversité communale (ABC) de Saül permettra de mieux localiser les enjeux et de définir des mesures de conservation adaptées.

 

 

Palicourea viridibractea (Steyerm.) Delprete & J.H. Kirkbr (Syn. Psychotria viridibractea Steyerm.)

Décrite des monts Galbao, où elle a initialement été collectée par J.J. De Granville le 1er mars 1977, elle n’avait apparemment jamais été revue. Elle a été retrouvée et photographiée sur les monts Galbao, à l’aplomb des cascades, à une altitude approximative de 500m (S. Sant le 9 août 2016), puis déterminée par G. Léotard. On a ainsi pu s’apercevoir qu’en dépit de son épithète spécifique, les bractées deviennent rose fuschia après l’anthèse.